Días

Horas

Minutos

Segundos

Fred. Olsen Tenerife Bluetrail est un exemple de durabilité

Les 15 points qui prouvent que la Fred. Olsen Tenerife Bluetrail est un exemple de durabilité

 

  1. La modification du parcours pour respecter les lignes directrices du personnel technique du Parc National du Teide.
  2. Le respect de la capacité de charge de chacun des espaces du Parc, en la rendant compatible avec la sécurité.
  3. Limitation du nombre de participants depuis la première édition de la course afin de respecter l’environnement sensible dans lequel l’épreuve se déroule.
  4. La sauvegarde des espaces protégés susceptibles de subir certaines dégradations du fait du passage des coureurs.
  5. Conteneurs pour le tri sélectif aux points de ravitaillement.
  6. Des sacs en toile pour les coureurs.
  7. L’exigence que les coureurs qui traversent le Parc National du Teide utilisent des bâtons avec des pointes en caoutchouc.
  8. Identification des gels et des barres énergétiques avec le nombre du dossard du coureur de telle manière que, si les emballages sont jetés par terre, cela implique une disqualification immédiate. 
  9. Obligation pour chaque coureur de porter ses propres verres.
  10. Mise en œuvre des lignes directrices du Guide de bonnes pratiques pour le développement des courses de montagne dans les zones protégées.
  11. Transport collectif autorisé par l’organisation jusqu’au lieu de la course, qui a été utilisé par plus de 1.400 participants l’année dernière.
  12. Étude de l’impact (empreinte zéro) de l’épreuve en 2012, qui a été ensuite compensé par le reboisement de l’équivalent en mètres carrés.
  13. Actions de nettoyage du littoral.
  14. Mesures visant à diminuer l’utilisation des plastiques.
  15. Sceau des 3R: réduire, réutiliser et recycler.